Kumiko ISEKI


Vit et travaille à Paris.
Kumiko Iseki  est née à Wakayama, Japon.
Elle étudie le piano, le chant, le basson et la pédagogique à l’Université des Beaux-Arts d’Osaka où elle obtient sa licence d'enseignement.

En 2005, elle s'installe à Paris et poursuit ses études musicales à l'Université de Paris VIII où elle soutient son Master 2 en 2014 avec la mention TB; elle y développe une étude de l'histoire du paysage sonore japonais de la nature au réseau ferré. Elle y présente parallèlement un projet d'annonces sonores pour le tram T5 en Seine-Saint Denis.
Elle poursuit actuellement des recherches sur les rapports entre paysage sonore, histoire et patrimoine dans le cadre d'un doctorat sous la direction de Makis Solomos.
Parallèlement, elle a suivit les cours d'électroacoustique de Christine Grould au Conservatoire de Pantin.

Passionnée d'histoire, elle a réalisé les installations sonores :
       La fin d'un monde à la Conciergerie de Paris en référence au dernier matin de Marie-Antoinette.
       Louise et Louise dans le Musée d'Art et d'Histoire de Saint-Denis où se confronter Louise de France et Louise  Michel.
      1969 jusque là ça va dans l'Université de Vincennes-Saint-Denis, un clin d'euil à Gilles Deleuze, où elle replace la naissance de l'Universté en 1969 dans la charnière entre deux époques artistiques et politiques en occident comme au Japon.
Ce sont toujours les grands mouvements de l'Histoire et les rapports qu'ils entretiennent avec le paysage sonore qui sont au coeur de ses préoccupations, et ainsi la place de l'Archive sonore dans la création contemporaine.

Elle a participé, avec Rodolphe Burger, à la composition des annonces sonores actuellement diffusées dans le Tram T3 à Paris. Elle a aussi composé des pièces instrumentales pour le concert et pour l'image.

Dans un tout autre domaine, elle se consacre à la vidéo, essentiellent dans le domaine de la captation de concerts.

 

retour vers la page d'accueil